Exposition « Quoi de neuf chez les Pétrucores »

10 ans d’archéologie gallo-romaine en Périgord

Les Amis du musée, le Service de l’Archéologie du Conseil Départemental de la Dordogne, le musée Vesunna et la ville de Mussidan vous invitent à découvrir

l’exposition « Quoi de neuf chez les Pétrucores », 10 ans d’archéologie gallo-romaine en Périgord

du mercredi 29 avril au vendredi 29 mai.

affiche "Quoi de neuf chez les Pétrucores"

Affiche « Quoi de neuf chez les Pétrucores »

Peu à peu, à la faveur de diagnostics archéologiques, de chantiers de fouilles ou de prospections, le sous sol livre aux archéologues les vestiges du Périgord antique. L’exploitation des données scientifiques anciennes complétées par les résultats des études récentes permet de proposer cette exposition itinérante.
Les visiteurs seront conduits à la découverte de l’archéologie, de ses différents acteurs, de son cadre d’intervention, de ses méthodes, mais également à la rencontre des Pétrucores.

Quelle était l’organisation du territoire ? Comment vivait-on au quotidien ? Quelle exploitation du milieu ? Quels cultes ? Quelles influences ? Quelle production de céramiques ?

A la fois ludique et scientifique, l’exposition s’adresse à un large public.
Le musée est ouvert les fins de semaines et jours fériés de 14h  18h ou sur réservation.

Entrée gratuite

Dans le cadre de cette exposition, Christian Chevillot viendra présenter le résultat de ses recherches lors d’une conférence intitulée
« Le Périgord, pays des Pétrocores, aspects de la vie quotidienne à la lumière des découvertes récentes »
le vendredi 22 mai à 18h au musée André Voulgre.

Pour plus d’informations : les Amis du musée au 05.53.81.23.55 ou à contact@museevoulgre.fr


 

Vu 144 fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.