Que s’est-il passé le 27 juillet 1944 à Espinasse ?

Deux conférences-collectes « Que s’est-il passé le 27 juillet 1944 à Espinasse ? » autour de la Journée nationale de la Résistance

Dans le cadre de la Journée nationale de la Résistance 2022 et des recherches menées par le mémorial de la Résistance de Saint Étienne de Puycorbier, deux conférences-collectes sont organisées dans la vallée de l’Isle :

Vendredi 20 mai à 18h à la salle des fêtes de Saint Germain du Salembre en partenariat avec la commune de Saint Germain du Salembre, les Patrimoniales du Salembre et les associations d’Anciens combattants, conférence-collecte intitulée « Que s’est-il passé le 27 juillet 1944 à Espinasse ? » qui tentera de faire le bilan intermédiaire des recherches sur les victimes d’Espinasse et permettra aussi de collecter des documents et informations autour de cet évènement.

Mercredi 25 mai à 18h à la médiathèque Frédéric Mistral de Mussidan en partenariat avec la ville de Mussidan et les associations d’anciens combattants du Mussidanais , conférence-collecte intitulée « Que s’est-il passé le 27 juillet 1944 à Espinasse ? ».

L’annonce des conférences-collectes :

Le massacre du 27 juillet 1944

Partis pour porter secours au maquis voisin de l’Armée Secrète, 29 hommes du maquis Franc-Tireur et Partisans de la forêt de la Double sont massacrés par l’occupant nazi suite à une dénonciation le 27 juillet 1944 au hameau d’Espinasse à Saint Germain du Salembre. Dans un premier temps, leurs corps seront enterrés à Saint-Etienne-de- Puycorbier dans leur camp d’origine par leurs camarades maquisards, enveloppés dans un linceul fait de toile de parachute, accompagnés d’une bouteille contenant leur nom. Plus tard leurs dépouilles seront restituées à leur famille. Ce même jour, le hameau d’Espinasse est incendié et 4 civils fusillés.

Les recherches lancées par le mémorial de la Résistance de Saint Etienne de Puycorbier

En effet, bien que cet évènement dramatique semble être bien connu, il s’avère pourtant, en regardant dans le détail, que de nombreuses interrogations persistent : le nom et l’identité de certaines victimes, des éléments de leur biographie, le rôle de certains acteurs, le déroulement et les lieux précis de cette tragédie, l’histoire des commémorations qui ont suivies, etc. Pour ne prendre qu’un exemple : les noms des victimes apparaissant sur les monuments de Virolles et d’Espinasse ne correspondent pas exactement à la liste des corps de la fosse de Virolles. Il y a des oublis, des rajouts et des erreurs d’orthographe des patronymes ou des prénoms.

Toutes les facettes de cet événement fondateur pour le mémorial sont étudiées : son déroulement, ces acteurs, les lieux, les traces matérielles encore existantes, les victimes parmi les résistants comme parmi les civils. Ainsi, le mémorial est à la recherche de documents (photos, films, journaux intimes, archives, etc.), témoignages ou objets ayant un rapport avec les événements ou les commémorations postérieures. Ces recherches serviront à recueillir la mémoire, combler les lacunes et tenter d’écrire l’histoire de cette journée tragique de notre Périgord. De plus, nous espérons avec ses recherches aboutir à la localisation de tous les corps des victimes de cette journée. Car selon l’état de la documentation actuelle, il semblerait qu’une demi-douzaine de corps n’ait jamais été récupérée par les familles et aient été « oubliés » dans le cimetière de Saint Étienne de Puycorbier.

Il s’agira donc de faire le point sur l’avancée de nos recherches, de participer à la commémoration de cette journée de la Résistance mais également d’alimenter nos recherches sur le massacre d’Espinasse en impliquant les habitants de la vallée de l’Isle grâce aux contributions qu’ils pourraient amener. N’hésitez pas amener des documents (photos, archives, journaux, objets ) qui pourraient aider à la compréhension ou l’identification des victimes.

Pour plus d’informations : les Amis du musée au 05.53.81.23.55 ou à contact@museevoulgre.fr

A très bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.